Nouveau

DreamWall et KeyWall, deux studios au succès international

DreamWall et KeyWall, deux studios au succès international
DreamWall et KeyWall, deux studios au succès international

DreamWall et KeyWall, Charleroi

On a demandé à Thibault Baras et Jean-Michel Ballaux, deux visages emblématiques des studios DreamWall et KeyWall, installés à Marcinelle à côté de Dupuis, de nous détailler les étapes de leur succès : des premières images d’animation au long métrage pour DreamWall, et de la création de décors virtuels jusqu’à l’intégration d’images virtuelles lors de la Coupe du Monde pour KeyWall.

DreamWall est l’un des premiers studios d’animation belges à avoir été nommé aux Oscars. De son côté, KeyWall est le premier studio de tournage virtuel high-tech en Belgique. Quand on sait que ces deux studios, installés en plein cœur de la Métropole, sont mondialement reconnus, il est vraiment de temps d’en découvrir les secrets.

Dreamwall-production-animation-vic
Le studio d’animation DreamWall travaille actuellement sur la production de “Yakari”

Des débuts peu évidents

Le studio d’animation DreamWall est créé en 2004. “Fin des années ’80, toutes les productions de dessins animés sont parties vers l’Asie, pour une histoire de coût. L’idée de DreamWall était donc de relancer la machine de production, après 25 ans d’absence sur le marché belge, sans compétence ni expérience”, raconte Thibault Baras, Directeur général de DreamWall et KeyWall.  “On a profité de l’institution des Tax Shelter et d’une restructuration à la RTBF pour relancer l’activité à Charleroi” , ajoute-t-il.

En 2005, les premiers tests d’animation sont réalisés. Pour ce fondateur, ils sont plus ou moins concluants.

De fil en aiguille, l’équipe de 36 personnes de DreamWall triple en dix ans. Les projets deviennent de plus en plus complexes, et techniquement plus intéressants.

Asterix-animation-Dreamwall
“Astérix : le Domaine des Dieux” a notamment montré les compétences hors du commun du studio d’animation Dreamwall

Un succès croissant du studio d’animation

Pour Thibault Baras, le manque de compétences (dans l’animation, l’illustration, les décors ou encore le layout) a été la première et principale difficulté au lancement de DreamWall. De plus, l’absence d’expérience a ralenti la compréhension des réelles technicités d’animation.

L’équipe de DreamWall a donc commencé par se former petit à petit aux décors, à l’habillage et à la création d’animation à travers différents projets. “Cette découverte continue a mis plus ou moins cinq ans avant de donner un résultat vraiment particulier. La reconnaissance de réelles compétences spécifiques est arrivée avec le succès d’Astérix“, précise-t-il.

En 2012, le film ” Astérix, le Domaine des Dieux ” voit le jour. Il réalise plus d’un million d’entrées en France, de quoi apporter une belle visibilité à DreamWall.

Le succès de différents projets va continuer à légitimer le studio de tournage.  En 2014, le film d’animation “Loulou, l’incroyable secret” remporte le César du Meilleur film d’animation. En 2018, le film “Zombillenium” est nommé aux Césars.

“Loulou, l’incroyable secret” qui remporte le César du Meilleur film d’animation fait connaitre DreamWall partout dans le monde

En parallèle des films et séries d’animation, DreamWall réalise également des génériques TV pour plusieurs chaînes françaises notamment. C’est également DreamWall qui réalise le générique de la météo sur la RTBF.

Un agenda bouclé pour les deux prochaines années

Plusieurs projets sont actuellement sur la table. “Vic le viking”, “Boule et Bill”, “Abraca” ou encore “Gaston” (pour un parc d’attraction) sont en cours de réalisation. La production de “Yakari” en 3D a commencé. Elle va donner du travail à une vingtaine de personnes durant 7 – 8 mois.

DreamWall est constamment à la recherche de profils spécifiques, propres à l’animation, avec des compétences pointues. “Le nombre important de projets de création permet de recruter beaucoup de monde”, explique Jean-Michel Ballaux, directeur du studio DreamWall. “J’ai surtout envie d’insister sur l’intérêt d’un studio comme nous. Grâce à sa taille restreinte, on garantit à tous les nouveaux engagés de travailler rapidement  sur des projets intéressants et d’ampleur internationale”.

On devrait bientôt découvrir les dernières créations sur nos écrans.

Les décors de KeyWall sur les télévisions du monde entier

Juste à côté, dans les mêmes bâtiments, on retrouve un autre studio, étroitement associé à DreamWall : KeyWall, spécialisé en décors et effets virtuels.

Keywall-virtuel-coupe-Monde-décors
KeyWall a réalisé les décors virtuels lors de la Coupe du Monde

 

Le studio de tournage est équipé d’un fond vert appelé ‘Green Key’, pour incruster des décors virtuels en direct ou non à la télévision. “KeyWall a développé une technologie innovante pour réaliser des effets spéciaux en temps réel. Pour y parvenir, il s’est servi des mêmes techniques que celles utilisées par les jeux vidéo, pour donner un aspect immersif à la télévision”, explique Thibault Baras. Cette technique, utilise un moteur de jeu vidéo ‘Unreal’, bien connu pour la réalisation de jeux vidéos populaires. Elle permet également de faire de la réalité augmentée, c’est à dire ajouter des éléments virtuels à un décor réel.

Une référence pour la télévision du futur

Le studio de tournage virtuel se fait remarquer en 2018 lors de la Coupe du Monde. La chaîne la plus regardée en Europe, à savoir TF1, engage ses services pour son émission dédiée au Mondial de foot.

KeyWall a créé un stade virtuel sous forme d’extension virtuelle ajoutée au décor réel du plateau. Des séquences immersives totalement virtuelles ont également été créées afin de présenter les compositions de l’équipe de France et l’univers dans lequel les joueurs ont évolué.

Le studio a également mis en place une expérience immersive pour le présentateur. Avec cet effet, les téléspectateurs ont l’impression que le présentateur se trouve dans les vestiaires des joueurs ou sur le terrain, alors que ce dernier est simplement sur le plateau de tournage à Paris.

Enfin, KeyWall a également fait le buzz avec la téléportation des Diables Rouges sur le plateau de la RTBF. Eden Hazard, Axel Witsel ou encore Thibault Courtois se sont retrouvés sur le plateau de la RTBF pour une interview en live alors qu’ils étaient à Moscou.  Le studio est parvenu à projeter en 2D l’image d’un joueur sur le plateau, juste à côté des journalistes. Cet effet virtuel donne l’impression aux téléspectateurs que le joueur, alors en Russie, est réellement présent sur le plateau.

KeyWall a réussi à réaliser des effets spéciaux en direct à la télévision, ce qui n’avait jamais été réalisé auparavant

Avec cette performance, KeyWall est devenu une référence importante dans l’univers télévisuel. De nombreux projets sont actuellement en cours de réalisation.

 

Contact :
DreamWall et KeyWall
Rue Destrée 52 6001 Marcinelle
+32 (0)71 60 01 60
www.dreamwall.be , www.keywall.be

©Vidéo/Reed & Alex Dossogne