Nouveau

Acheter aux producteurs via une coopérative, une démarche trop peu connue

Acheter aux producteurs via une coopérative, une démarche trop peu connue

La Botte Paysanne, Sivry-Rance

Les Producteurs de la Botte Paysanne, basée à Sivry, réhabilite la vente directe de produits locaux du producteur au consommateur et rappelle l’importance du lien social dans le rapport à l’alimentation.

Tous les vendredis après-midi et samedis matin, les Producteurs de la Botte Paysanne accueillent les amateurs de produits bio et locaux. L’ancienne étable aménagée en magasin se situe à 200 mètres de la RN53, entre Beaumont et Sivry, juste côté du RAVeL, au milieu de la campagne. En y entrant, on découvre un coin “papote”, des étals de fruits et de légumes, du pain, des fromages, du chocolat, des jus de pommes, de la bière, du café et autres assortiments bio.

produits-locaux-bio
Tous les produits vendus sont locaux et/ou bios

« Mais pourquoi faire ses courses là-bas plutôt que dans un supermarché ? »

En discutant avec les clients, on apprend que les raisons sont multiples. “Ce sont principalement des produits frais”, explique une dame, “je sais qu’ils sont fabriqués dans le coin, ils viennent de tout près”, dit un autre client. “Ils sont bios” souligne une autre personne, “la démarche citoyenne nous intéresse”, raconte un autre.

En fin de compte, ce point de vente se distingue par son approche locale, bio et de saison. Par ailleurs, au-delà du produit, c’est toute une manière de consommer qui est valorisée. “On propose surtout des produits issus de l’agriculture bio ou en conversion, on favorise l’artisanat local pour garantir la qualité et le goût de l’alimentation”, explique Catherine, une des fondatrices du projet.

La production locale dans le respect de l’environnement est notre priorité

Depuis sa création il y a un an, la coopérative se fait connaître : plus ou moins 150 familles se fournissent ici. Elle dégage petit à petit des bénéfices qui sont directement réinvestis dans sa structure à finalité sociale.

producteurs-locaux-produits
Les producteurs locaux amènent eux-mêmes les stocks

Aider les producteurs à travers une démarche engagée

L’intérêt réside également du côté des producteurs. Ces derniers ont lancé la coopérative en décembre 2017, après avoir testé la vente directe avec un petit magasin, appelé “Les jardins de Lorroir”. Le but est de mutualiser les forces. “Ce n’est pas toujours évident de vendre et de communiquer sur nos produits, en plus de les produire. C’est un autre métier et on n’a pas suffisamment de temps pour développer la vente”, explique Philippe, fournisseur de fromage.

Cette mutualisation se réalise selon une philosophie partagée par tous : “On parle bien d’une coopérative de producteurs. L’idée est donc de laisser la gestion à ceux qui produisent, tout en impliquant les consommateurs. Ces derniers sont bénévoles et participent à l’organisation d’événements. Ceux qui ont des parts de Coopèr’Acteurs participent également à la prise de décisions lors des assemblées générales”, précise Cyrille Guyot, producteur maraîcher et fondateur de la Coopérative.

La coopérative est gérée par les producteurs et, en partie, par les consommateurs

Pour participer en tant que membre de la coopérative, il est nécessaire d’acheter au moins une part : 500 euros pour les producteurs et 100 euros pour les consommateurs. Aujourd’hui, elle compte 8 producteurs (maraîchers, fromager, chocolatier, savonnier, producteur de jus de pommes, etc.) et plusieurs fournisseurs. Ces coopérateurs participent aux décisions et tiennent le petit magasin pour conserver le contact avec le client, point primordial dans le projet.

frais-locaux-légumes-fruits-fromage
Les produits frais et locaux comme les légumes, les fruits, le fromage, etc. ont beaucoup de succès

Informer le public

À côté de la vente en magasin, la Coopérative organise des événements pour sensibiliser à la démarche de consommation engagée. “On organise des soirées d’information autour de la production. Dernièrement, on a expliqué ce que comprenait le prix des produits, l’importance de la qualité de production, la démarche des producteurs. On a, par exemple, rassemblé une septantaine de personnes pour la présentation de notre paysan-boulanger”, détaille Catherine Tellier, fondatrice.

L’information passe également par la proposition de lectures de livre. Des ateliers pratiques, par exemple sur la fabrication de tisanes faites maison ou de pain ou sur la réalisation de savon au naturel, sont également organisés.

produits-locaux-bio-éthiques
À coté des produits locaux, la coopérative propose aussi des produits bios et/ou éthiques

Une vision à long terme

La Coopérative n’est qu’au début de son parcours. Elle a plusieurs projets qu’elle souhaite développer. Tout d’abord, le principal objectif est de pérenniser le magasin, par exemple en dégageant un salaire.

Ensuite, pour les fondateurs, il serait nécessaire d’étendre le territoire de vente, pour le moment assez restreint en nombre de consommateurs. Leur souhait est de participer au projet de la Ceinture Alimentaire de Charleroi Métropole auquel ils collaborent déjà : “nous nous sommes inscrits dans le projet de la Ceinture Alimentaire. Nous pourrions fournir une partie de notre production grâce à ce réseau et proposer ainsi des aliments de qualité, frais et bio aux habitants de la Métropole”, précise-t-elle.

Finalement, faire ses courses dans le Coopérative des Producteurs de la Botte Paysanne revient à participer à un projet de société bien plus large qu’une simple réflexion sur l’alimentation. Cela participe à développer l’emploi local, à respecter la qualité de nos terrains agricoles, à soutenir l’agriculture artisanale et, surtout, à manger des produits de qualité locaux.

 

Contact:
La botte paysanne
Grand Thumas 1
6470 Sivry
https://www.labottepaysanne.be/
info@labottepaysanne.be

©Photos/Lou Verschueren