La danse, un art axé sur le partage et l’émotion, destiné à tous

La danse, un art axé sur le partage et l’émotion, destiné à tous
La danse, un art axé sur le partage et l’émotion, destiné à tous

Charleroi danse est l’unique centre chorégraphique de danse contemporaine de Belgique. Son objectif ? Partager des émotions en communauté à travers le spectacle vivant.

Après la crise sanitaire, cette année de relance est signe de retrouvailles, avec une programmation haute en couleur.

Le Covid a beaucoup affecté la culture. On voulait donc que cette année de relance ne soit pas habituelle, on veut que notre programme propose  des moments de partage”, précise Annie Bozzini, directrice générale et artistique de Charleroi danse. “On a beaucoup travaillé pour que les prestations choisies apportent du réconfort, des émotions, du plaisir aux spectateurs.

Charleroi danse existe depuis 1991. Annie Bozzini en devient la directrice en 2017. Pour elle, la danse est un réel moment de partage avec le public.

Ouvert à tous

L’institution publique, grâce à une grille tarifaire accessible, s’adresse à tous les publics, quel que soit leur âge, leur condition sociale et leur milieu culturel. Elle attire chaque année de nombreux spectateurs. “La danse concerne tout le monde. Dès le plus jeune âge, nous bougeons selon une chorégraphie. Par exemple, lancer un ballon de foot ou même marquer un panier de basket”, précise Thibault Eichenlaub, Responsable des partenariats et de la communication web.

En plus d’accueillir du public, Charleroi danse propose des actions de médiation culturelle et travaille avec près de 40 établissements scolaires et associations.  Les jeunes sont assez réceptifs.

musicien
Plus de 60 spectacles de danse sont programmés chaque année à Charleroi danse.

Une fois les clichés de la danse dépassés, les médiateurs abordent toutes les questions liées au corps, à l’image, à la relation à l’autre. Ils encouragent ces jeunes spectateurs à poser des mots sur leurs émotions, à travers le spectacle vivant, une performance qui se déroule en direct sous les yeux des spectateurs. “Ces premiers pas dans le spectacle vivant permettent de leur donner le goût de la danse. En effet, c’est difficile d’apprécier quelque chose qu’on ne connaît pas”, précise Annie Bozzini.

Depuis peu, l’institution propose des spectacles avec ‘kids corner’ : elle propose d’accueillir gratuitement les enfants lorsque les parents profitent du spectacle.

Programmation

Charleroi danse propose une soixantaine de spectacles par an. La programmation, en particulier pour cette saison de retrouvailles, est très qualitative. De nombreux professionnels ont d’ailleurs exprimé leur admiration.

J’ai reçu pas mal de messages, notamment de professionnels internationaux, qui m’ont vraiment dit que c’était une saison de dingue et que c’était exceptionnel de réunir autant de performances de cette qualité dans le même lieu”, précise Annie Bozzini.

directrice-sur-les-sieges
De nombreux artistes s’entraînent sur la grande scène, dans des conditions réelles.

En tant que centre chorégraphique, Charleroi danse programme son année selon une diversité d’approches, en mêlant à la fois des performances de chorégraphes connus et des nouveautés. “Nous créons l’équilibre entre ce qui fait référence depuis des années et ce qui fera la danse de demain. Nous misons très fort sur la création.”

Des artistes en projet

En parallèle de la diffusion de spectacles, Charleroi danse dispose de locaux pour des artistes en résidence. Des chorégraphes viennent sur le site travailler avec leur compagnie. Ils construisent et élaborent les futures créations, qui seront diffusées, à terme, dans la Grande Salle.

Charleroi danse déploie également ses activités sur un site à Bruxelles, La Raffinerie. Lieu d’accueil pour spectacles et résidences d’artistes, des actions de médiation y sont aussi menées , ainsi que des cours pour danseurs professionnels.

En 2015, et jusqu’à cette année, ce lieu s’est lancé dans un important projet de rénovation. Tout le bâtiment a été refait, tout en conservant son histoire. Par exemple, dans la Grande Salle, qui servait autrefois d’écuries, des éléments comme les anneaux pour accrocher les chevaux ou les  balcons destinés aux propriétaires ont été conservés.

troupe-en-residence
Charleroi danse accueille en son sein des artistes en résidence.

Un avenir dessiné par des danseurs

Si cette année est assez charnière pour la culture, Annie Bozzini mise sur l’expérience unique que procure le spectacle vivant pour faire revenir les spectateurs. “Nous ne prenons pas beaucoup de risques de venir voir une prestation. Par contre, nous pouvons être marqués par quelque chose qu’on ne voit nulle part ailleurs. Ce que les artistes nous offrent est unique. Ils nous aident à naviguer dans nos propres émotions.

Pour elle, l’avenir du spectacle vivant doit encore se dessiner. Mais elle est certaine d’une chose : “Faisons confiance à ces artistes dont les visions nous aident à construire le monde de demain.

Des abonnements sont disponibles pour les spectateurs.

Contact

Charleroi danse
https://www.charleroi-danse.be
+32 (0)71 20 56 40
Les Écuries
Boulevard Pierre Mayence 65c
6000 Charleroi
contact@charleroi-danse.be

©Video et photos /Jérome Gobin