Nouveau

Toutes ces choses qu’on n’imagine pas chez Alstom

Toutes ces choses qu’on n’imagine pas chez Alstom
Toutes ces choses qu’on n’imagine pas chez Alstom

Alstom, Charleroi

Implantée en plein milieu de la Charleroi, entre la petite ceinture et les rails de chemin de fer, Alstom fait partie du paysage carolo. Si l’entreprise est bien visible, peu de Métropolitains en ont déjà poussé la porte. On ignore bien souvent les ressources de cette société reconnue dans le monde entier, à la pointe de la technologie.

Avant de réaliser un stage dans l’entreprise Alstom, je n’imaginais pas spécialement travailler à Charleroi, qui est pourtant ma ville d’origine, où se sont installés la plupart de mes amis. Le stage m’a beaucoup plu, j’ai donc postulé après mes études. Ça fait maintenant 5 ans que j’y travaille, j’apprécie énormément mon boulot”, explique Benjamin Ledune, ingénieur électronique de puissance.

Ce trentenaire travaille actuellement sur l’amélioration des trains. Il cherche avec son équipe à optimiser les locomotives. Les tâches non seulement très techniques mais aussi managériales le motivent tout particulièrement.

Alstom Charleroi, reconnu partout dans le monde

Le groupe Alstom est leader dans la fabrication ferroviaire. Le site d’Alstom, implanté à Charleroi, s’est spécialisé dans l’équipement de la signalisation européenne ERTMS, les composants, comme le système de traction, et le service après-vente.

Les compétences du site carolo sont reconnues partout dans le monde. Alstom Charleroi réalise une centaine de projets sur les cinq continents. “En Norvège, on installe sur 500 trains un système de signalisation très pointu et exigé par les normes sécuritaires de l’Union Européenne. On a également développé le nouveau système de traction pour les métros de Riyad et de Shanghai, etc.” précise Sonia Thibaut, porte-parole d’Alstom Benelux.

On équipe 500 trains en Norvège avec le système de signalisation de dernière génération

Ce savoir-faire est également mis en oeuvre pour des projets en Belgique. L’entreprise réalise la maintenance des tramways de Charleroi. Elle travaille également sur le nouveau train à deux étages de la SNCB. Pour ce projet, elle a développé une nouvelle voiture automotrice avec des sièges supplémentaires pour les passagers.

Alstom-Charleroi-train
Alstom Charleroi est connu pour ses compétences de pointe dans les domaines de la signalisation, du matériel roulant et de la maintenance

De nombreux travailleurs de différents profils

Plus de 1 100 personnes travaillent dans l’entreprise de Charleroi, dont 500 ingénieurs. Ils sont installés dans les anciens bâtiments des Ateliers de Constructions Électriques. La fabrication des pièces est réalisée dans les grands couloirs aux abords des différents bureaux.

Deux centres mondiaux d’excellence sont également opérationnels à Charleroi, l’un est spécialisé dans la signalisation, et l’autre dans les systèmes de traction et d’efficacité énergétique. Une centaine d’ingénieurs y travaillent afin de développer des solutions et de les implémenter. “Lorsque les trains freinent, ils dégagent beaucoup d’énergie. L’idée est donc de récupérer cette énergie et de la renvoyer sur le réseau ferroviaire”, explique Sonia Thibaut.

À l’avenir, Alstom mise sur le durable. L’entreprise investit notamment dans la recherche d’une conduite  de train 100 % automatique pour plus de ponctualité. Ce type de conduite permet aussi de réduire la consommation d’énergie et donc de moins polluer et d’augmenter le nombre de trains sur la ligne.

Alstom Charleroi mise sur le durable, notamment pour optimiser au mieux la consommation énergétique de ses solutions

Alstom-charleroi-train-ingénieur
Plus de 500 ingénieurs travaillent à Alstom Charleroi pour construire les trains du futur

Reflet d’une dynamique métropolitaine

L’entreprise carolo travaille directement avec le réseau local. Les centres de compétences réalisent des partenariats avec des PME, des startups locales, des universités, etc. “Cette activité de recherche et de développement renforce les dynamiques d’innovation et d’économie, à la fois de la ville de Charleroi et de tous les acteurs locaux”, précise Sonia Thibaut.

Alstom est sans cesse à la recherche de nouveaux profils. Face à cet enjeu, l’entreprise a mis en place une stratégie de recrutement. “L’approche durable de l’entreprise, des projets dans le monde entier, la diversité de ces projets parfois très techniques et la possibilité de formation devraient séduire pas mal de jeunes”, reprend-elle.

Par ailleurs, la bonne ambiance de travail pourrait également attirer des nouveaux travailleurs. Depuis peu, Benjamin participe au concours sportif de l’entreprise avec plaisir : “le fait de former une équipe sportive m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes chez Alstom. Pour moi, c’est plutôt sympa de défier ses collègues avec des activités sportives“.

Pour les prochaines années, Benjamin se réjouit de relever de nouveaux défis chez Alstom, notamment grâce au master sur le transport ferroviaire, pris en charge par l’entreprise, qu’il vient de terminer à Paris.

 

Contact :
Alstom Belgium
Rue Cambier Dupret, 50-52
6001 Charleroi
+32 (0)71 44 54 11
https://www.alstom.com/alstom-belgium

©Vidéo/Reed & Jérôme Gobin