Des expositions temporaires fascinantes à ne pas manquer

Des expositions temporaires fascinantes à ne pas manquer

À court d’idées pour égayer vos temps libres? Ces musées vous proposent, durant quelques mois à peine, des expériences artistiques inédites.

“Danser sur les missiles” au BPS22 

Véritable icône du féminisme, Margaret Harrison mène depuis 50 ans, au travers de ses peintures, de ses textes ou de ses mises en scène, une réflexion sur la notion de classes sociales, de genres et de la place de la femme dans la société.

Jugée trop provocatrice, sa première exposition, en 1971 à Londres, a été fermée un jour seulement après son ouverture.

Le BPS22 propose,  pour la première fois en Belgique, une rétrospective de cette artiste influente. L’exposition Danser sur les Missiles est accessible du 20 février au 23 mai :découvrez le travail de cette artiste et activiste anglaise.

Petite astuce : Profitez de l’accès gratuit à l’expo le week-end des 20 et 21 février (uniquement sur réservation).

Le grand Atelier de Joel-Peter Witkin au Musée de la Photographie

L’artiste Joel-Peter Witkin interpelle par ses photographies à la fois fascinantes et choquantes. Il travaille les thèmes de la mort, de la mythologie, de l’érotisme ou encore de la bible à l’aide d’ images fortes, mettant en scène mutilés, androgynes ou encore transsexuels.

Cette exposition d’un photographe qui cherche à magnifier la souffrance, visible du 6 février au 16 mai, ne peut vous laisser indifférent.

Découvrez des photographies fascinantes au Musée de la Photographie.

Le lien entre nature du sol et bon vin au Musée du marbre à Sivry-Rance

Accessible du 25 janvier au 25 mars, l’exposition Géologie et vin explore l’intérêt de la nature des sols dans la vinification. Elle démontre à ses visiteurs l’influence importante des terroirs, du choix des plants ou encore des différents cépages dans le goût des vins.

Elle présente, avec précision, la géologie de certaines terres de vigne.

Vous saurez tout sur l’ancêtre des Croc’s à l’Ecomusée du Viroin

Encore porté parfois lors de manifestations folkloriques, le sabot en bois revient aujourd’hui souvent dans notre quotidien sous une forme bien plus confortable, en  plastique ou en caoutchouc.

Dans cette expo proposée par l’Ecomusée du Viroin, accessible jusqu’au 31 août, vous découvrirez que ces fameuses chaussures avaient déjà la côte au 19e siècle. Elles symbolisaient travail et émancipation.

Vous enseignez? Notez aussi que le musée propose plus de 20 activités et ateliers sur différents thèmes pour vos élèves.

Les Croc’s s’inspirent des sabots en bois, portés encore aujourd’hui lors de manifestations folkloriques.

Testez le propulseur au Musée du Malgré tout à Viroinval

Cette arme, utilisée essentiellement pour la chasse et apparue il y a près de 20.000 ans, était encore utilisée il y a peu dans certaines contrées. Son étude nous permet de  retracer l’histoire de l’homme dans son environnement, et de constater et de sa fabuleuse capacité d’adaptation.

Au travers de cette exposition, visible jusqu’au 18 avril, le propulseur nous livre ses secrets…Essayez-vous à son utilisation et testez votre habilité !

Redécouvrez  notre paysage industriel au Bois du Cazier, grâce à l’œil de ce photographe

Le photographe Jo Struven tente de montrer l’imbrication du patrimoine industriel dans notre paysage. Fortement présente dans l’environnement wallon, l’industrie a joué un rôle important en 1950 et 1960 et influence encore aujourd’hui notre quotidien.

Au travers de clichés grand format, cet artiste nous invite à reconsidérer notre identité.

photo-cazier-charleroi
Ancré dans notre environnement, notre patrimoine industriel marque encore notre quotidien.

Perçons les secrets du corps humain au Centre de culture scientifique (ULB)

“Ça sert à quoi le sang? C’est quoi l’ADN? Pourquoi on respire?” : répondez à toutes les questions de votre progéniture concernant le corps humain à travers cette exposition, ouverte jusqu’au 18 avril.

Accessible aux enfants dès l’âge de 6 ans, vous pourrez découvrir en famille ce qui se cache derrière notre peau à travers de nombreuses manipulations et expériences. Vous pourrez aussi vous émerveiller devant quelques outils hautement technologiques, qui permettent notamment d’imprimer des organes en 3D afin de préparer les grands chirurgiens à certaines interventions compliquées.

Et, à partir du 10 mai, emmenez vos enfants découvrir le monde fabuleux des abeilles sur le même site.

manipulation-experience-corps-humain
Cette expo permet à son public d’explorer le corps humain à travers de nombreuses manipulations.

« Fingers Crossed » de François Tusseki & Patrick Croes

Venez découvrir, du 13 février au 27 mars, au Vecteur, le travail à 4 mains de ces deux artistes, qui associent leurs talents pour nous proposer une œuvre résolument optimiste, mêlant sur leurs tableaux, les motifs colorés de l’un, au travail typographique et humoristique de l’autre.

« Tête à claques » de bastidrk

Au Rayon, du 13 février au 27 mars, plongez dans l’univers de bastidrk.

Cet illustrateur s’inspire des traits du tatouage, de la mélancolie des paysages du Pays Noir et des lectures depuis son plus jeune âge. Il aime s’exprimer en ligne claire et franche travaillant le noir et blanc, en illustrations ou en bande dessinée.